fbpx

Surveillance des conducteurs : trouver l’aiguille dans la botte de foin

Autosphere » Parc » Surveillance des conducteurs : trouver l’aiguille dans la botte de foin

 Saviez-vous que 10 % des conducteurs sont généralement responsables de 40 % des coûts d’accidents d’une entreprise ? Afin de les retracer pour leur fournir une formation, rien de tel qu’un système de surveillance.

« Même si 80 % des entreprises affirment que la sécurité des conducteurs est leur priorité, 59 % n’ont pas de programme de sécurité, 70 % ne font pas de surveillance et 66 % ne consultent pas les dossiers de conduite », a rapporté Rich Lacey, vice-président en gestion des produits de SambaSafety, une entreprise basée au Nouveau-Mexique.

« Si vous pensez qu’un accident coûte cher, dites-vous que si l’un de vos employés est accusé d’avoir causé la mort de quelqu’un par négligence, ce sera dix fois pire, notamment en raison de la publicité négative qui se répercutera sur votre
entreprise. »

Comment améliorer son bilan routier ?

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, la surveillance ne se limite pas à la consultation annuelle du dossier de conduite, à la télématique ou à la validation du permis. Pour gérer le risque associé à la conduite, il faut identifier les problèmes, surveiller continuellement les conducteurs et veiller à ce que les mauvais comportements soient modifiés.

Pour ce faire, il faut :
– Adopter une « politique du conducteur » qui cible tous les employés.
– L’appliquer avec rigueur.
– Offrir le coaching et le suivi nécessaires.

« La télématique n’est qu’une variable de l’équation. Vous devez faire quelque chose avec ces données, a signalé M. Lacey. Pourquoi pas un tableau des meneurs ? Tout le monde veut savoir qui sera le meilleur. »

« Une surveillance adéquate vous fera économiser, parce qu’il y aura moins d’accidents au sein de votre parc et que vos primes d’assurance diminueront. De plus, vous pourrez vous afficher comme une entreprise socialement responsable ayant une culture de sécurité. »

Trouvez vos alliés
Directeur de la sécurité d’entreprise de Zachry, une firme de construction et d’ingénierie texane qui emploie près de 20 000 personnes dont 6000 conducteurs, Dave Tolbert a expliqué comment implanter un programme de sécurité des conducteurs. « Si vous savez qu’ils ont des comportements répréhensibles et que vous ne faites rien, vous pourriez être tenus responsable », a-t-il souligné.

« Avant même de penser à implanter un tel programme, trouvez un leader et assurez-vous d’avoir la collaboration des dirigeants en leur faisant valoir les bénéfices, a-t-il ajouté. Quand vous fixerez vos objectifs, assurez-vous qu’ils respectent ceux de votre entreprise. Vous aurez plus d’alliés si vous ne nuisez à personne. »

« Il y a rarement des hausses de budget pour implanter des programmes de sécurité, a-t-il concédé, mais c’est la seule chose à faire si on veut que tous nos employés rentrent chez eux le soir. »

Qui circule sur nos routes ?

7 % des conducteurs ont un permis non valide.
La vitesse est impliquée dans environ 33 % des accidents fatals.
Plus de 80 % des conducteurs admettent avoir parfois des comportements dangereux.
L’inattention ou la négligence augmentent le risque d’accident de 64 %.
Entre 50 et 70 % des personnes accusées de conduite avec les facultés affaiblies conduisent même si leur permis est suspendu.
Plus de 90 % des accidents sont causés par des comportements humains.

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre, 2021

Nos partenaires

Menu
X