fbpx

Le grand virage

Autosphere » Mécanique » Le grand virage
Les clients peuvent s’attendre à un service complet, incluant le diagnostic électronique et la reprogrammation de modules. PHOTO Pro-mécanique Blainville
Les compétences développées au sein de l’équipe permet à l’atelier d’accueillir tous les types de véhicules. PHOTO Pro-mécanique Blainville
Le véhicule électrique n’a plus de secret pour Patrick Labelle qui a même contribué à la création du programme d’entretien spécialisé Compétences VÉ. PHOTO Pro-mécanique Blainville
L’atelier Pro-mécanique de la gare à Blainville dessert une clientèle variée dans cette région en perpétuelle évolution. PHOTO Pro-mécanique Blainville

Célébrant ses dix années d’activités, Pro-Mécanique de la Gare à Blainville est la preuve qu’un atelier indépendant peut affronter tous les défis technologiques.

Patrick Labelle a acheté cet atelier dont les activités venaient de cesser en 2011, après plusieurs années de recherche.

Mécanicien depuis 1999, M. Labelle souhaitait s’établir sur la Rive-Nord après un parcours professionnel qui lui donnait une solide expertise technique, notamment dans l’entretien des véhicules électriques et hybrides.

L’atelier de la bannière Auto Mécano compte six baies de services et occupe trois techniciens et deux personnes au comptoir. M. Labelle complète l’équipe technique dans l’atelier.

« J’ai une belle équipe où tous sont complémentaires, témoigne le propriétaire. Les techniciens ont chacun leurs spécialités, mais la base technique est partagée par tous. »

Il faut dire que cet atelier brille par sa polyvalence.

« À de rares exceptions près, nous sommes en mesure d’accueillir tous les véhicules de nos clients, de faire le diagnostic électronique et les calibrations, en plus de la mécanique générale », explique M. Labelle.

Les agrandissements récents se sont imposés pour répondre à une demande croissante de la part d’une clientèle fidèle et en croissance dans cette région en plein essor.

« Avec la multiplication des services spécialisés en entretien automobile, difficile aujourd’hui de répondre à ces besoins avec seulement deux baies de service », ajoute M. Labelle.

Précurseur en véhicules électriques

La voiture électrique et hybride a justement un impact majeur dans la prestation de ces services spécialisés.

Précurseur et visionnaire, le gestionnaire doublé d’un solide technicien ne s’est pas fait prendre au dépourvu.

« L’électrique m’intéresse depuis ses tout débuts dans le secteur automobile moderne, confirme-t-il. Au cours de ma carrière, je me suis spécialisé dans l’électricité suivant l’introduction de cette technologie depuis le début des années 2000. Nous avons l’avantage de nous trouver dans une région où la voiture électrique et hybride connaît une belle progression. Et nous sommes prêts à accueillir cette clientèle. »

Il note aussi un nombre croissant de clients qui lui demandent conseil avant de faire la transition vers l’électrique ; une valeur ajoutée pour ce garagiste qui s’assure ainsi de la fidélité de sa clientèle, même lorsqu’elle transite vers la nouvelle technologie.

En vérité, M. Labelle et son équipe voient un nombre croissant de ces véhicules dans ses baies de service. Parfois, hors de la saison des pneus, trois voitures sur quatre sont des VÉ.

L’expertise développée par cet atelier au fil des ans est aussi appuyée par de la formation.

Notre passionné a même participé à l’élaboration du programme Compétences VÉ où il va inscrire des membres de son équipe.

Avec les bons outils, les connaissances et un suivi rigoureux des processus de diagnostic et de réparation, l’atelier en est même à réparer les batteries des VÉ.

« Nous commençons à servir des Prius électriques ou encore des Camry hybrides bien entretenues, notamment utilisées comme voitures taxis, qui affichent plus de 400 000 kilomètres au compteur et nous pouvons remplacer des cellules pour prolonger leur vie. »

Sur le terrain

Étant à la fois gestionnaire de son atelier et technicien sur le plancher, M. Labelle est bien positionné pour analyser ce qui se passe au chapitre de l’évolution de sa clientèle.

Il peut aussi facilement mesurer la performance de ses techniciens, voir les équipements dont ils ont besoin et les formations leur permettant de progresser dans leur carrière.

« Rares sont les domaines où la technologie progresse aussi rapidement que le nôtre, observe-t-il. Aucun doute qu’il est de la première importance de se garder à niveau. Il va être difficile pour un atelier indépendant de rester en affaire s’il prend trop de retard. La courbe d’apprentissage est vertigineuse et les investissements, même en période aussi difficile que celle que nous avons connue, doivent se poursuivre. Autrement le rattrapage est colossal. »

Ainsi positionné, l’atelier envisage l’avenir avec optimisme. Son propriétaire constate que l’accès aux données et aux processus nécessaires à l’entretien est de plus en plus simple, notamment grâce à l’expertise toujours croissante de son équipe.

« Nous sentons la croissance des besoins des propriétaires de VÉ qui entendent notre message stipulant que nous avons tout ce qu’il faut pour les servir. Ma seule crainte en ce moment est de trouver les employés dont j’aurai besoin dans l’avenir. Chose certaine, je prends bien soin de ceux qui forment présentement notre belle équipe. »

 

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

novembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X