fbpx

À un coup de fil de changer de camion

Avec Internet et le magasinage en ligne, on est de plus en plus exposés à l’expression « à quelques clics de… »

La technologie s’intègre dans nos vies sans trop qu’on ne s’en rende compte, mais nous aurions aujourd’hui bien du mal à nous en passer. Pour le travail, pire encore : Internet est devenu un incontournable et le téléphone mobile est bien souvent une extension de nous-mêmes. C’est le cas d’Alain, propriétaire d’une camionnette Ford F-150 2013.

Une mauvaise journée

Alain est un entrepreneur en construction qui débute ses journées de travail sur la route, et en profite pour faire ses premiers appels aux clients et fournisseurs en se rendant sur le chantier. Mais ce matin-là, son téléphone ne se connecte pas au véhicule via le réseau Bluetooth. Après avoir redémarré le téléphone, redémarré son camion, réinitialisé la connexion Bluetooth, rien à faire, le véhicule ne reconnaît pas l’appareil.

Après avoir cherché la solution sur Internet, Il se rend chez son garagiste habituel, en qui il a une confiance absolue. Le propriétaire de l’atelier, après avoir vérifié les configurations d’usages, n’a pas pu améliorer la situation. Il appelle donc le petit nouveau : Guillaume, 19 ans, attitré à la pose de pneus, né avec un téléphone cellulaire connecté à ses pouces. Il effectue quelques tests, sans succès, il suggère donc à Alain de vérifier si toutes les mises à jour du téléphone ont été faites. Oui, le téléphone est à jour.

Changer de véhicule ?

Après environ une heure d’essais sans succès, son garagiste le réfère à l’atelier de vitres d’autos avec qui il fait affaire, qui est aussi un spécialiste en électronique. Il obtient un rendez-vous le lendemain, y laisse son véhicule, revient le chercher ; 180 $ plus tard, le problème n’est toujours pas réglé. Probablement que l’antenne est défectueuse. À la recherche de solutions, Alain se rend chez son concessionnaire. Le département du service veut lui donner un rendez-vous… dans deux semaines, et il doit y laisser le véhicule pour une journée, au minimum.

Deux semaines sans téléphone dans son véhicule ? Perdre son véhicule toute une journée ? Le client décide de trouver une autre solution. Mais avant de sortir, il croise son vendeur, qui lui suggère un excellent prix sur une nouvelle camionnette en démonstration. « Je te reviens assez rapidement », répond Alain, qui décide tout de même de retourner chez son garagiste, dans un ultime espoir de trouver la solution.

Le fameux bulletin de service

J’y étais justement lorsqu’Alain est entré. Après qu’il m’ait exposé le problème, j’effectue une courte vérification dans le manuel d’atelier pour y découvrir ceci : « Bulletin de service Ford TSB 13-10-6 : Mise à jour du module APIM », soit le module qui gère le Bluetooth pour des symptômes identiques. La mise à jour s’effectue avec une clé USB et ce, tout à fait gratuitement sur le site Web de Ford.

Après 25 minutes, sans aucun outillage spécialisé, la connexion était rétablie. On ne parle pas ici de freins qui crient, de bruit de suspension ou d’un problème moteur. Alain avait simplement besoin que son téléphone se connecte au véhicule, pour travailler et être efficace. Il était même prêt à changer de véhicule pour régler le problème !

Ce genre de symptômes à être diagnostiqué sont de plus en plus fréquents dans les ateliers.

Êtes-vous prêt pour ce genre de diagnostic ? Un client peut vivre avec un témoin dans le tableau de bord, mais peut-être pas sans connectivité.

Catégories : Mécanique

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X