fbpx

Ces centres dédiés aux changements d’huile

Autosphere » Mécanique » Ces centres dédiés aux changements d’huile

Les centres de lubrification rapide se multiplient depuis quelques années au Québec.

Sont-ils plus soucieux de la qualité des produits utilisés dans leur véhicule, ou simplement plus pressés qu’avant ? Les automobilistes sont nombreux à se ruer aux portes des centres de lubrification rapide pour obtenir leur vidange d’huile sans rendez-vous. En pleine croissance, ce concept de service express a été adopté par les plus grands joueurs, qui y voient un potentiel de croissance pour les années à venir.

Une demande en croissance

Propriétaire depuis 2014 du centre Castrol Express de Boucherville, Alexandre Verner témoigne d’un achalandage croissant d’automobilistes de sa région. « Les clients ne sont pas patients ! Je vois parfois des habitués rebrousser chemin lorsqu’ils voient une file d’attente et revenir plus tard, dit-il. Les jeunes familles ont besoin de flexibilité, ce qui est plus difficile à obtenir dans un atelier de mécanique ou chez le concessionnaire. Plusieurs clients arrivent de la garderie et peuvent repartir dix minutes plus tard, sans même sortir les enfants du véhicule. »

Les centres comme celui-ci sont de plus en plus nombreux au Québec, comme dans le reste du pays. La marque Gulf choisissait d’ailleurs Montréal en octobre 2018 pour ouvrir son tout premier centre Gulf LubExpress au pays. L’affluence serait à son comble, et un second centre doit ouvrir ses portes ce printemps à Sherbrooke.

Comme l’affirme Jean-Marc Alcaraz, directeur des opérations et du développement des affaires chez Teklub Canada, le concept des centres de lubrification rapide, très populaire dans l’Ouest canadien, s’installe rapidement de notre côté du pays. « Un atelier conventionnel vend en moyenne 5000 litres d’huile par année. Au rythme actuel, Gulf LubExpress Saint-Léonard, lui, en aura vendu 20 fois plus, soit 100 000 litres », illustre-t-il.

Total Canada développe également son offre en ce sens. Le fabricant compte deux centres de service Total Quartz Auto Care au Québec, et prévoit d’autres ouvertures au cours des prochaines années. « On compte atteindre une cinquantaine de centres de lubrification rapide à travers le pays, affirme Frank Bagouet, PDG de Total Canada. Plusieurs entrepreneurs sont intéressés par le concept et la demande persiste : tout véhicule a besoin de vidanges d’huile, et les automobilistes ont de moins en moins de temps pour s’en occuper. »

Ouvert depuis environ six mois, le centre Gulf LubExpress de Saint-Léonard, à Montréal, aura reçu au rythme actuel environ 20 000 véhicules dans ses aires de changement d’huile. (Photo : Gulf)

Un besoin de rapidité

La rapidité du service représenterait d’ailleurs pour Total Canada le principal avantage à offrir au client. « Peu importe leur marque de véhicule et l’huile qui doit être utilisée, les automobilistes d’aujourd’hui ont avant tout besoin de solutions simples et efficaces. Nos centres contiennent des lubrifiants pour tous les modèles et années. Mais ce qu’apprécient avant tout les clients, c’est d’obtenir un service sans rendez-vous. »

Plusieurs véhicules très récents circulant dans le secteur couvert par Gulf LubExpress s’y arrêtent, et ce, même s’ils sont encore sous garantie. « Nous répondons aux besoins des automobilistes qui ont à la fois besoin de grades spécifiques et qui recherchent la rapidité. Notre centre contient 25 sortes d’huiles ; nous pouvons accueillir tous les véhicules du parc actuel, des plus vieux aux plus exigeants », souligne M. Alcaraz.

Des concurrents aux ateliers ?

Mais avec ces centres de lubrification rapide, les pétrolières font-elles concurrence à ces mêmes ateliers qui achètent leurs produits ? Franck Bagouet mentionne qu’il s’agit d’une offre complémentaire qui se combine aux services offerts en atelier de mécanique. « Nos centres de service s’adressent essentiellement aux clients en quête de rapidité, qui fréquenteront leur atelier de mécanique pour l’entretien et la réparation de leur véhicule. Par ailleurs, plusieurs de nos clients garagistes tiennent une grande variété de nos produits et sont également en mesure de répondre à une vaste clientèle. »

Comme le souligne M. Alcaraz, ces centres offriraient également une vitrine à la marque, faisant ainsi la promotion de produits offerts en ateliers de mécanique. « La marque Gulf n’a été réintroduite au Canada qu’en 2015, après 30 ans d’absence, et les Centres Gulf LubExpress lui assurent une excellente visibilité, explique-t-il. Le nouvel atelier de Sherbrooke est d’ailleurs installé devant l’un de nos clients garagistes, et le propriétaire est venu nous dire à quel point il apprécie cette présence. Il s’agit selon lui d’une très bonne publicité, et les clients auront davantage confiance dans les produits Gulf qu’il leur vend pour les changements d’huile. »

L’enjeu de la main-d’oeuvre

Ces établissements ne se soustraient évidemment pas aux règles et enjeux de l’industrie. « La main-d’oeuvre représente un très grand défi, confie Alexandre Verner. Nous avons besoin de six mois pour bien former un technicien et nous assurer qu’il offre un bon service. C’est un élément crucial : nous pouvons être les plus rapides et avoir tous les produits, un client non satisfait du service ne reviendra pas. »

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X