fbpx

Quatre ou cinq symptômes, un bris… et une solution !

Pour cette chronique, rien de trop complexe : un simple problème électrique qui a été réglé sans trop d’imprévus.

Les faits : un Econoline 2008 américain qui arrive au garage avec quatre éléments qui ne fonctionnent pas : les fenêtres électriques, la radio, le déverrouillage électrique des portes et l’indicateur de l’odomètre. En plus de ces symptômes, le véhicule ne démarre plus après que le client l’a laissé pour vérification…

Les premiers symptômes confirmés, on saute sur l’ordinateur pour valider un lien entre au moins deux circuits, puis identifier si possible la source du problème du non-démarrage.

Remonter à la source

Dans le schéma électrique, on peut voir que le fusible numéro 3 et le disjoncteur 42 dans la boîte de jonction centrale alimentent les fenêtres et la radio. Déjà là, on peut conclure que s’il n’y a pas de courant présent à ces deux endroits, on doit monter en amont pour trouver l’explication. Comme de raison, il n’y en a pas… Une fois rendu au relais des accessoires, je constate qu’il ne reçoit pas la commande pour alimenter les circuits. Et qu’est-ce qui commande ce relais ? Le tableau de bord ! En plus de contrôler le relais des accessoires, le tableau de bord de ce véhicule a d’autres fonctions importantes, l’une d’elles étant de contrôler le système antivol (Passive Anti-Theft System).

Le tableau de bord décide

Le tableau de bord de cette fourgonnette doit recevoir le bon code de la clé de démarrage avant de donner la permission à l’ordinateur du moteur d’utiliser le démarreur et de commencer l’injection d’essence. Il est de plus en plus clair que tous les symptômes pourraient être causés par un tableau de bord défectueux.

Une fois l’alimentation et les masses vérifiées, et l’absence constatée de communication avec le tableau de bord, je me sens prêt à annoncer le résultat de mon diagnostic au propriétaire, avec la solution : le remplacement du tableau de bord. Et puisque le tableau de bord fait partie intégrante du système antivol, lors de sa programmation, deux clés sont nécessaires pour accomplir cette tâche.

L’idée à retenir ici, c’est que la plupart du temps, il ne faut pas tenter de rendre les choses plus complexes qu’elles ne le sont, et que souvent, quand on prend un cinq minutes pour étudier la situation, la solution peut apparaître droit devant nos yeux !

Catégories : Mécanique

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

septembre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

Nos partenaires

Menu
X