fbpx

Une complexité à maîtriser

On parle souvent de l’entretien sous l’auto, mais en saisit-on bien l’étendue et l’importance ?

Avant de parler de l’entretien de tout ce qui se trouve sous l’auto, je pense que l’on se doit d’expliquer la valeur ajoutée d’un bon suivi en ce qui concerne la sécurité, la performance ainsi que la valeur de revente du véhicule à long terme.

Il faudrait adopter une nouvelle approche avec la venue d’une quantité de faux VUS, qui sont tout simplement des plateformes automobiles modifiées qui n’ont surtout pas les capacités d’un vrai véhicule hors route. Un atelier professionnel expliquerait aux propriétaires de ce type de véhicule l’importance de vérifier la capacité maximale de charge et de remorquage pour leur sécurité, ainsi que le maintien des performances d’origine. Ils pourront ainsi épargner des coûts élevés qui arriveront souvent après la période de garantie du constructeur.

Mécanique et électrique

Inutile de mentionner que tout ce qui se trouve sous un véhicule comporte plusieurs parties mécaniques et électriques importantes, qui sont très sollicitées à cause de notre climat et de nos superbes routes. Le nombre de pièces ne cesse d’augmenter sous le capot, mais aussi sous l’auto, avec beaucoup de nouvelles technologies qui utilisent des composants dispendieux. Par exemple, des systèmes de récupération des vapeurs d’essence, des fils de capteurs ABS, des suspensions pneumatiques, un nombre presque incroyable de coussinets et pour finir, l’avènement des suspensions indépendantes aux quatre roues.

Les coûts en réparation augmentent en étroite relation avec la sophistication des véhicules. Je sais que nos techniciens d’ateliers pensent encore que les freins, la direction et la suspension représentent encore une large partie de notre travail, ce qui est toujours vrai. Mais la façon d’effectuer les estimations devrait changer quand on investit des sommes importantes en équipement à la fine pointe.

Par exemple, il faut repenser l’offre d’un alignement à taux fixe quand la procédure nous indique qu’il faut y mettre deux heures, l’installation de pneus sur des jantes de 22 pouces en magnésium et des freins avec étriers arrière électriques pour le frein à main. L’avenir est d’autant plus prometteur que le système de frein sera presque entièrement électrique, ce qui inclura le système de régénération, sans parler des suspensions avec différentes technologies.

Accompagner l’atelier

Enfin, pour boucler la boucle, le grossiste détient une partie importante de la responsabilité quant au succès : il devra faire preuve d’innovation pour maintenir la performance de l’atelier et du technicien en ce qui concerne le dessous du véhicule, en ajoutant une multitude de nouvelles pièces en stock provenant de fournisseurs parfois moins connus par le technicien d’atelier, parce qu’elles proviennent des fabricants d’équipements d’origine.

En conclusion, une approche différente s’impose, avec toutes les aides à la conduite ajoutées, les tractions intégrales et le freinage régénératif. Le dessous est rempli de défis et exigera des investissements et de la formation pour le grossiste et le technicien.

Catégories : Mécanique

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

novembre

02novToute la journée06SEMA360Virtual

02nov(nov 2)8:00 am06(nov 6)8:00 amDrivingSales Executive SummitVirtual Edition!

03novToute la journée052020 AAPEX

Nos partenaires

Menu
X