fbpx

Le cerveau de l’auto

Autosphere » Mécanique » Le cerveau de l’auto

Comme vous le savez déjà, une voiture compte une multitude de composants électroniques et mécaniques.

Cependant, l’un d’entre eux représente le cerveau même du système qui, comme nous, est nécessaire au fonctionnement de chaque modèle de voiture.

Il s’agit du module de contrôle électronique (photo 1), plus connu sous le nom de PCM. Sur certaines voitures, il existe plusieurs modules. Cependant, ils ont tous besoin d’un dirigeant qui leur dicte quoi faire et à quel moment, pour que le véhicule donne toujours son rendement maximal.

Cet ordinateur automobile est généralement très fiable. Le PCM contrôle souvent plus de 100 facteurs dans une voiture. Plusieurs centaines de codes d’erreur peuvent se produire, ce qui indique qu’une partie de la voiture rencontre un problème.

Photo 2 (Photo : Scorpion Auto Tech)

Un cerveau central

Lorsqu’une erreur se produit, elle allume généralement le témoin « vérifier le moteur » (photo 2) sur le tableau de bord. Les entrées primaires du PCM proviennent de différents types de capteurs, qui sont répartis dans la voiture.

Ces capteurs échouent à un rythme beaucoup plus élevé que n’importe quel ordinateur. L’utilisation du module de commande du groupe motopropulseur remonte à la fin des années 1970, et le phasage du PCM est apparu au début des années 1980. Il était alors utilisé avec des carburateurs électroniques et des convertisseurs de couple verrouillés.

Deux sous-systèmes

Le PCM, dans les cas normaux, se compose de deux sous-systèmes : l’unité de contrôle du moteur (ECU) et l’unité de contrôle de la transmission (TCU). La fonction du module de commande du moteur ou de l’unité est d’assurer la performance optimale de celui-ci en contrôlant un ensemble d’actionneurs.

Le module de contrôle de la transmission prend les entrées des capteurs du moteur pour changer les rapports et optimiser l’efficacité énergétique du véhicule. Le PCM est très important pour choisir les signaux directement des sous-systèmes en cas de problème, et en alerter le conducteur.

Il est clair que si le cerveau ne fonctionne pas, toutes les sous-fonctions du corps humain peuvent être perturbées. Si le PCM ne fonctionne pas correctement, vous ne pourrez pas interpréter les défauts ou les dommages des pièces de votre moteur, et les différents sous-systèmes ne pourront pas communiquer correctement entre eux, ce qui peut causer de sérieux dommages à votre voiture.

Photo 3 (Photo : Chrysler Forum)

Identifier le problème

Votre PCM peut également être endommagé pour différentes raisons. Une fois que vous aurez appris quelles sont les causes d’un mauvais PCM, il vous sera facile de prévenir les dégâts. Un PCM peut être endommagé par l’usure et la déchirure, la corrosion par l’eau (photo 3), la contrainte thermique, etc.

Mais le PCM peut également être endommagé par des courts-circuits et des surcharges de tension dans les circuits de l’actionneur et les solénoïdes dans le moteur. Dans le cas de courts-circuits, vous pouvez réparer les actionneurs pour résoudre le problème. Prenez le temps de bien effectuer vos vérifications et de vous assurer du bon fonctionnement de chacune des pièces que l’ordinateur soupçonne d’être défectueuse.

Bon diagnostic à tous.

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

novembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X