fbpx

CAA-Québec propose un programme d’inspection volontaire

Autosphere » Mécanique » CAA-Québec propose un programme d’inspection volontaire

Le 3 novembre, CAA-Québec présentait aux médias une démonstration de son Programme d’inspection environnementale volontaire des véhicules de 8 ans ou plus.

Soumis au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ce programme prévoit la participation d’ateliers certifiés à travers la province, et serait financé à même le Fonds vert du gouvernement du Québec.

Créé dans le cadre du Programme d’inspection et d’entretiens des véhicules automobiles (PIEVA), ce programme proposerait aux propriétaires de véhicules de huit ans ou plus de recevoir un financement ou un crédit d’impôt pour les vérifications et les réparations visant à réduire les défectuosités qui rendent leurs voitures plus polluantes.

Si ce projet voit le jour, tout atelier de mécanique du Québec serait ainsi en mesure d’obtenir une certification émise par le gouvernement du Québec, qui établirait les balises et conditions nécessaires à effectuer les vérifications et réparations requises.

600 000 voitures non conformes

Le parc automobile québécois compte environ 2 millions de véhicules de huit ans ou plus. À l’été 2017, CAA-Québec a réalisé 500 inspections environnementales sur des véhicules âgés de 8 ans et plus. Le taux d’échec de 31 pour cent représente plus de 600 000 véhicules à l’échelle du Québec.

« Nous interpellons tous les acteurs du milieu, tous les experts en mécanique qui pourraient éventuellement se soumettre aux paramètres et conditions déterminés par le gouvernement, afin d’effectuer les opérations pour lesquelles le client recevrait un financement ou un remboursement d’impôt », explique Annie Gauthier, conseillère en communication et porte-parole de CAA-Québec

Un projet à l’étude

Récemment soumis à la nouvelle ministre de l’Environnement, Mme Isabelle Melançon, ce projet en est actuellement au stade de proposition. « À un an des prochaines élections provinciales, nous avons espoir qu’un tel projet d’inspection des voitures de huit ans ou plus pourra être remis sur la table sous cette forme », affirme Mme Gauthier.

Selon les évaluations de CAA, ce programme permettrait de réduire la production de gaz à effet de serre d’environ 320 000 tonnes en une année.            « Évidemment, nous sommes en faveur de la mobilité durable et donc de solutions qui éliminent l’usage de voitures à carburant, comme l’achat de voitures électriques et le développement du transport en commun.  Mais selon CAA Québec, nous avons également besoin d’une solution à court terme comme celle-ci pour atteindre nos prochaines cibles de réduction des gaz à effet de serre », précise Mme Gauthier.

Créé expressément pour réduire les GES, le Fonds vert est financé en partie par les automobilistes. Pour l’année financière 2015-2016, ce sont près de 300 millions $ qui ont été versés au Fonds par les automobilistes, qui y ont contribué à la hauteur d’environ 4 cents par litre à chaque plein d’essence en 2016. Près de 2 milliards $ ont été versés au Fonds vert depuis 2015.

 

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X