fbpx

Antirouille : L’application sur les véhicules récents

Autosphere » Mécanique » Antirouille : L’application sur les véhicules récents

De nos jours, effectuer un traitement antirouille demande de l’attention et de la précision.

Je fais partie de ceux qui croient que si l’on désire garder un véhicule très longtemps au Québec, un bon traitement antirouille est de mise. Pas le choix : l’épandage de sel déglaçant sur nos routes fait rouiller et corroder tout sur son passage.

À mon atelier, j’offre deux options pour l’application : soit on démonte, soit on effectue seulement une application sous le véhicule. Pas de trous, sans exception ! Pourquoi ? De nos jours, il y a de plus en plus de capteurs cachés dont nous ne pouvons voir la position sans démonter les garnitures. Je pourrais vous donner plusieurs exemples de mauvaises (et dangereuses) applications.

Un exemple concret : un F-150 a depuis plusieurs années des capteurs de pression à l’intérieur des portes avant. Sans démonter la porte, on ne peut savoir exactement où se situe le capteur. Et une fois qu’on le sait, on ne peut se fier à son emplacement, car sa position change avec les années, les modèles et les options.

Des capteurs importants

Ces capteurs servent à confirmer qu’il y a un choc latéral afin que se déploient les rideaux gonflables. Comment peut-on faire un traitement antirouille dans une porte sans être certain à 100 % de ne pas diriger par erreur un jet d’antirouille sur ces capteurs ? Les conséquences peuvent être sérieuses à mon avis, car si on bouche ce capteur, les coussins latéraux pourraient ne pas se déployer.

Les rideaux eux-mêmes peuvent être cachés à des endroits où l’on applique de l’antirouille. Souvent, on désire appliquer de l’antirouille près des feux arrière. Il faut être prudent, car j’ai déjà démonté des intérieurs de VUS où les rideaux étaient présents près des feux arrière, pour les passagers de la troisième rangée. L’antirouille, même en quantité minime sur un coussin gonflable, va le dégrader avec les années et peut le rendre inutile lors d’un accident.

Présents partout

Il est logique de penser que ces capteurs ou rideaux ne se trouvent que sur de gros véhicules bien équipés. À ma grande surprise, en démontant l’automne dernier la porte d’une Hyundai Accent 2015, j’ai constaté la présence d’un capteur à pression. Deuxième grande surprise, un antirouille avait déjà été appliqué à l’achat du véhicule par les trous du bas de la porte, et le fameux capteur était abondamment graissé…

Je termine par un dernier point. Je ne suis pas attaché à une marque particulière d’antirouille, mais comme je dis à tous mes clients : c’est une bonne application qui fait la différence entre un véhicule qui aura des problèmes électriques ou de rouille, et un autre qui en sera exempt.

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

janvier, 2022

Nos partenaires

Menu
X