fbpx

Les règles du gaz R-1234yf

Autosphere » Mécanique » Les règles du gaz R-1234yf

À raison d’arrivages annuels sur notre marché de quelque 400 000 véhicules, on ne peut qu’être prêts.

À peine vient-on d’oublier la fastidieuse période de conversion du R-12 au R-134a, que c’est au tour de celui-ci d’en être à ses derniers moments sur les chaînes de montage.

Sous le capot, le nouveau réfrigérant est identifié par une étiquette différente de celle du 134. Plus visible et plus explicite, elle affiche les normes J-2843, J-2842 et J-2913.

Applicables au 134

L’huile de type PAG utilisée pour les climatiseurs au 1234 contient un additif antiacide supplémentaire. Selon sa viscosité, elle est compatible avec le 134, mais celle du 134 ne lui convient pas.

Il en va de même du côté des colorants, les siens pouvant servir à la détection des fuites de 134, mais ceux qui sont propre au 134 ne lui conviennent pas.

Quant à l’identificateur de réfrigérant, il est utilisable pour l’une comme pour l’autre gaz, à condition qu’il soit accessoire au recycleur ; donc, non intégré à celui-ci.

Pressions et températures 

En ce qui a trait aux pressions et aux températures, les procédures de diagnostic sont les mêmes pour l’un et l’autre gaz, leur application étant identique.

Même si le 1234yf est un peu moins efficace que le 134, le système de climatisation est conçu de façon à ce que son rendement dans l’habitacle soit de même niveau.

Les fines solutions

Pour y arriver, le compresseur a été conçu afin de réduire la circulation de l’huile et renforcer du coup l’effet de l’échange thermique.

De plus, un échangeur thermique, interne celui-là, a été ajouté dans le but d’accélérer le refroidissement du 1234yf liquéfié et d’en améliorer le sous-refroidissement.

Par ailleurs, comme la valve d’expansion du système est réglée pour réduire la surchauffe, le réfrigérant froid provenant de l’évaporateur se gazéifie plus rapidement.

Validation du gaz

Les systèmes de recyclage de la norme J-2843 voient clair. Comme ils identifient le réfrigérant avant de procéder, il est impossible de les contaminer.

Les identificateurs sont soit intégrés à l’appareil, soit périphériques. En ce cas, le résultat de leur analyse est transmis au recycleur par câble USB.

Détection des fuites

La vérification des fuites au moyen de l’azote est toujours valable, mais les recycleurs du 1234yf sont conçus pour s’en charger en deux étapes dès qu’ils sont en mode Recharge.

La première se fait par dépression. Si le résultat est bon, ils injectent un peu de réfrigérant et indiquent au technicien d’utiliser un détecteur électronique afin de vérifier l’évaporateur selon la norme J-2913.

Si tout est conforme, ils récupèrent le gaz injecté et procèdent sans plus au remplissage exact du système ; ce qui ne prolonge les opérations que de quelques minutes.

Conversion interdite

Il est illégal d’essayer de convertir au 1234yf un système fonctionnant au 134, du fait que le nouveau réfrigérant est légèrement inflammable et que ses raccords sont incompatibles.

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X