fbpx

Sommet RH : Valoriser ses talents, assurer sa relève

Autosphere » Mécanique » Sommet RH : Valoriser ses talents, assurer sa relève

Près de 140 personnes représentant les différents secteurs de l’industrie des services automobiles étaient rassemblées le 25 mai au Sommet RH 2017 organisé par le Comité sectoriel de main d’œuvre des services automobiles (CSMO-Auto), au Grand Time Hotel, à Drummondville.

Pour cette troisième édition du Sommet RH, le CSMO-Auto s’est penché sur les thèmes de la Planification de la relève et du Développement de la main d’oeuvre, dans un contexte de pénurie où les employeurs se doivent de miser sur leurs forces internes.

«  Plus que jamais en entreprise, il est important de laisser les employés se réaliser et prendre leur place. », a souligné Danielle Lechasseur, directrice générale du CSMO. « Les ateliers n’ont plus le luxe de perdre de bons employés. L’objectif du Sommet RH est d’emmener les employeurs à miser sur leurs employés de talents, à prendre le temps de leur parler et à leur permettre de développer leur plein potentiel. »

Entretenir ses forces

Introduit par un exposé démographique sur la décroissance de la population active au Québec, par Richard Saint-Pierre, directeur général de la planification et du marché du travail d’Emploi Québec, l’évènement s’est décliné sur les façons d’identifier et de faire évoluer les compétences des employés qui ont le potentiel d’assurer l’avenir de l’entreprise.

Le psychologue organisationnel Thierry Devis a proposé un outil pratique pour aider les employeurs à identifier les talents dans leur entreprise. Un exercice qui prend tout son sens lorsqu’on apprend qu’en moyenne, 75% des employés identifiés comme « relève » en entreprise ne voient aucune ouverture pour progresser, et que 27% de cette relève quitte l’organisation à l’intérieur de cinq ans.

«Le principal enjeu en entreprise, c’est qu’on est aveugles aux talents dont on dispose. C’est d’abord en conversant avec les employés qu’on peut identifier leurs forces et ainsi diriger les bonnes personnes à la bonne place », a résumé M. Devis.

Madame Émilie Yergeau a ensuite présenté un exercice sur la rétroaction, soulignant notamment que les employés qui reçoivent de la rétroaction constructive sont jusqu’à 20 fois plus engagés envers l’organisation que les employés qui n’en reçoivent pas.

La journée s’est conclue avec le psychologue sportif de renom Bruno Ouellette, qui a présenté et illustré les grandes lignes de l’intelligence émotionnelle, afin d’expliquer l’importance de gérer et de contrôler nos propres émotions pour bien diriger son équipe.

Un enjeu préoccupant

 L’auditoire captif a manifesté tout au long de ce sommet une préoccupation généralisée quant à cette pénurie de main-d’œuvre dans le secteur, que plusieurs sont à même d’observer dans leur entreprise.

« Le Sommet RH nous offre d’excellentes pistes de solutions  pour aider nos membres à améliorer leur situation en termes de main d’œuvre », a souligné Roger Goudreau, directeur exécutif de l’AIA Québec, présent à l’évènement. «  Ce que nous retenons entre autre, c’est que des employés heureux et valorisés se feront ambassadeurs de votre entreprise et attireront d’autres talents. Ils sont la base de votre avenir. »

Les sujets à réflexion ne manquent pas en termes de recrutement, de rétention et de développement de la main-d’oeuvre dans l’industrie de l’automobile. Au lendemain de cette réussite, le CSMO se prépare à une lancée, et invite les représentants les différents secteurs de l’industrie des services automobiles a être présents pour la quatrième édition.

Voici un tour d’horizon de ce troisième Sommet RH du CSMO-Auto.

There is no slider selected or the slider was deleted.

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X