fbpx

De l’huile, c’est de l’huile : vraiment ?

Autosphere » Mécanique » De l’huile, c’est de l’huile : vraiment ?

Plus l’on avance dans la complexité des moteurs modernes, plus nous faisons face à des normes à suivre à la lettre.

De temps en temps, je surprends de nouveau clients avec un simple changement d’huile. La question qu’ils vont me poser, facture à la main : « Pourquoi ce choix d’huile ? » en faisant référence au choix d’une semi-synthétique ou d’une synthétique. La réponse est simple. On prend cinq à six minutes pour lire le manuel du propriétaire s’il est disponible, sinon le manuel d’entretien sur l’ordinateur ou la tablette.

On explique en démontrant que c’est ce que le fabricant exige comme norme, et on fait un lien avec l’huile que nous utilisions pour rencontrer cette norme. Plus les années avancent, plus les manufacturiers exigent que l’huile (et autres liquides) que nous utilisons répondent aux normes spécifiques qu’ils ont établies ou choisies.

Les manufacturiers européens le font depuis plusieurs années. GM et leurs Dexos 1 et 2, Ford et les WSS, Chrysler MB, Volkswagen 502-507, et les autres avec GF-4 ou GF-5 sont quelques normes que nous voyons tous les jours. Pourtant, encore en 2017, il y a des ateliers qui ne se soucient pas de ces exigences.

Se soucier des normes

Il faut connaître les raisons d’être de ces fameuses normes pour comprendre l’importance de les respecter. Pour cet article, je vais utiliser une norme très récente, la norme Dexos. Depuis 2011, GM demande que toute huile moteur utilisée réponde à cette norme. Pourquoi ? D’abord pour une question d’économie de leur côté. Aussi, GM avait des moteurs en production plus complexes que par le passé et on voulait une huile qui pouvait offrir une protection additionnelle, une propreté interne, une durée accrue et une économie d’essence, entre autres.

L’huile dite « non Dexos » ne pouvait faire tout ça. Et cette norme qui était déjà exigeante est entrée dans une seconde génération qui débute en 2017 avec quelques nouveaux tests encore plus sévères. Toutes les huiles déjà approuvées devront passer à nouveau ces tests.

Une évolution marquée

Pour être en mesure de produire des véhicules qui répondront à la norme CAFE (Corporate Average Fuel Economy)de 2025, les moteurs ont beaucoup évolué dans les dernières années. Par conséquent, le travail que l’huile aura à faire sera de plus en plus exigeant.

La nouvelle norme GF-6, dont l’arrivée est prévue sur le marché en 2019 avec de nouveaux moteurs, aura une viscosité jamais vue auparavant : 0W16 ou même plus liquide pour atteindre une plus grande économie d’essence encore. C’est ici que l’on verra qui a fait ses devoirs, car cette norme sera divisée en deux catégories : GF-6A et GF-6B. L’huile certifiée GF-6B sera utilisée uniquement dans des moteurs conçus pour elle, et vice-versa.

Alors, lors du prochain entretien ou réparation que vous ferez sur un moteur, prenez donc cinq ou six minutes pour vérifier exactement quelle norme est exigée pour éviter de gros ennuis !

Catégories : Mécanique

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X