fbpx

Une essentielle diversification

Autosphere » Concessionnaires » Une essentielle diversification

Alors que les constructeurs automobiles investissent dans de nouvelles solutions de mobilité, avez-vous songé au rôle que les concessionnaires seront appelés à jouer à moyen terme ?

Les ventes se stabilisent, les marges diminuent et la concurrence est omniprésente ; peut-être serait-il temps de diversifier vos activités… C’est du moins la suggestion de nombreux intervenants rencontrés lors des récents congrès auxquels nous avons assisté.

La location à court terme

Bill Cariss, président et chef de la direction, Holman Strategic Ventures (Photo : Josée Hamelin)

Holman Automotive est l’un des plus importants regroupements automobiles privés des États-Unis avec 34 concessions et 17 marques. Le président et chef de la direction de sa société soeur, Holman Strategic Ventures, Bill Cariss, s’est questionné sur l’avenir des concessions automobiles.

Sa firme a d’ailleurs pour mandat d’assurer la pertinence des différentes divisions d’Holman pour les générations futures, en développant des partenariats stratégiques avec des entreprises en démarrage et des sociétés dites « perturbatrices ».

Pour M. Cariss, une façon novatrice de mieux rentabiliser l’inventaire des concessionnaires consisterait à louer – selon une formule de location à court terme – les stocks qui stagnent plus de 50 jours dans la cour. Il est d’avis qu’il suffirait de quelques locations pour amortir la perte de profits de la « non-vente » d’un modèle neuf. L’unité pourrait ensuite être revendue sur le marché des véhicules d’occasion.

Son entreprise travaille actuellement à implanter une puce et un système de gestion développés par LynkD, qui permet de scanner les véhicules afin de remplir automatiquement les descriptifs ; une opération qui peut prendre jusqu’à quatre heures si l’on inclut la prise de photos, essentielle à la commercialisation des véhicules d’occasion.

Ensuite, sachant précisément où se trouve chacune des unités, il est possible d’en faire la répartition, un peu comme le font les plateformes de Lyft et d’Uber.

Une utilisation modulable

Au printemps 2018, le Groupe Park Avenue a diversifié ses activités en s’offrant la concession de moto Léo Harley-Davidson. (Photo : Josée Hamelin)

De son côté, Philippe Richard Bertrand, d’Amplio Stratégies et illuxi faisait remarquer que les constructeurs automobiles commencent eux aussi à s’intéresser à la location de courte durée, afin de permettre aux consommateurs de changer de véhicules presque autant de fois qu’ils le désirent, à l’intérieur d’un même mois.

Aux États-Unis, la plateforme Canvas (drivecanvas.com), propulsée par Ford, s’est donnée pour mission de « repenser la possession automobile afin de rencontrer les besoins des conducteurs d’aujourd’hui ».

En quelques clics, il devient possible de louer un véhicule Ford pour une durée variant d’un à douze mois, en fonction du kilométrage que le client désire parcourir, qu’il s’agisse de 800 km par mois (500 milles) ou d’un nombre illimité de kilomètres. Évidemment, les tarifs sont modulés en fonction de l’utilisation prévue. Si au bout de trois jours le client n’est pas entièrement satisfait, il peut récupérer les frais déboursés.

Plus près de chez nous, Porsche Rive-Sud innove aussi en proposant l’option Porsche Drive, qui permet à des amateurs de performance de louer des véhicules de prestige pour aussi peu qu’une heure. Ainsi, il est possible de prendre le volant d’un Macan ou d’une Boxter Cayman 718 pour 149 $ de l’heure. Pour ceux qui souhaitent prolonger le plaisir, la Porsche 911 est en location pour 1199 $ par week-end.

Du côté des véhicules de masse, Automobiles en Direct propose également un service de location à court terme. Au moment de mettre sous presse, il n’a pas été possible d’en apprendre davantage sur ce service. Toutefois, le site Internet de l’organisation fait la promotion d’un véhicule neuf tous les six mois, ce qui permet de rouler « en décapotable l’été et en 4×4 l’hiver ».

Semblables… mais différents

Automobiles en Direct propose à ses clients de changer de véhicule aux six mois. (Photo : Automobiles en Direct)

Depuis que les travaux de carrosserie ont progressivement quitté les concessions automobiles, de nombreux concessionnaires, surtout en région, se sont associés dans des carrosseries. Souvent semblables dans leur mode d’opération, ces commerces permettent au concessionnaire de poursuivre la relation amorcée avec son client advenant le cas où il vivrait une malchance avec son véhicule.

Après le Groupe Park Avenue, qui a acquis Léo Harley-Davidson au printemps 2018, le Groupe Gabriel est devenu propriétaire de Motos Daytona, qui inclut entre autres Harley-Davidson Montréal. Deux transactions qui font état des recoupements entre les besoins des adeptes de moto et de la clientèle automobile, ainsi qu’en ce qui concerne la gestion de ces types d’établissements.

Bref, l’heure est à la diversification… Quel est votre plan ?

Catégories : Concessionnaires

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X