fbpx

Bien fixer le prix d’un véhicule d’occasion

Autosphere » Concessionnaires » Bien fixer le prix d’un véhicule d’occasion

Dans le cadre du premier webinaire du segment Concessionnaires organisé par Rousseau Communication, Yves Varin, directeur national du développement des affaires du Canadian Black Book, a soumis aux internautes plusieurs astuces pour établir la juste valeur des véhicules d’occasion.

Plusieurs sujets ont été abordés, notamment quant aux méthodes d’identification d’un véhicule et aux caractéristiques clés dont il faut tenir compte pour bien fixer le prix.

D’abord et avant tout, après avoir pris en considération le modèle, la marque et l’année, le kilométrage demeure l’élément le plus important à vérifier et aussi celui « où l’on est le plus susceptible de se tromper », selon le conférencier. Pour bien calculer le nombre de kilomètres parcourus, mieux vaut se munir d’outils et de technologies prévus à cet effet, plutôt que de se fier à sa propre expertise et à son impression, au risque de commettre une erreur coûteuse.

M. Varin rapporte également l’importance de bien choisir la couleur de la carrosserie, laquelle peut entraîner une variation importante du prix, au même titre que l’odeur à l’intérieur de la voiture et les technologies intégrées, puisque ces dernières deviennent rapidement désuètes.

Certains véhicules, explique-t-il, peuvent conserver une bonne valeur, même s’ils excèdent la limite des 24 000 km parcourus par année, selon la marque. D’où l’importance de faire les bonnes recherches en fonction des modèles. Normalement, la valeur diminue d’environ 15 cents par kilomètre excédentaire.

Il est également important de suivre les tendances du marché pour faire un choix éclairé. M. Varin suggère d’éviter les voitures manuelles, puisque de plus en plus de gens se tournent vers l’automatique. Les camionnettes et les fourgonnettes quant à elles demeurent très populaires sur le marché de la revente. Il faut préconiser un inventaire varié.

Lorsqu’un véhicule met du temps à se vendre, il est préférable de revoir le prix à la baisse de façon graduelle. Si le produit est toujours affiché au bout de 60 jours, M. Varin conseille de le considérer comme une perte, plutôt que de s’entêter à le vendre au prix demandé.

Visionnez le webinaire ici.

Catégories : Concessionnaires

EMPLOIS

 
DESJARDINS FORD LTEE
Préposé.e à la livraison de véhicules
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
MEGA KIA BROSSARD
Représentant.e en vente pour les véhicules neufs
 
  BROSSARD
  Permanent
 
 
MERCEDES-BENZ WEST-ISLAND
Contrôleur.e
 
  DOLLARD-DES-ORMEAUX
  Permanent
 
 
DESJARDINS FORD LTEE
Directeur.rice commercial.e (« F&I »)
 
  MONTRÉAL
  Permanent
 
 
Carrefour 40-640 Toyota
Contrôleur.e adjoint.e
 
  CHARLEMAGNE
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES