fbpx

Patrick Carpentier et CARSTAR contre la distraction

Pour l’arrivée de l’été, saison aux nombreux accidents, le coureur automobile Patrick Carpentier s’est joint à CARSTAR et BASF pour une tournée de formation et de sensibilisation visant à aider automobilistes à améliorer leur sécurité sur la route et à réduire les dangers associés à la distraction au volant.

Le pilote s’est déplacé à Québec et à Montréal pour rencontrer des automobilistes et élèves de carrosserie afin de partager ses conseils sur la sécurité au volant. (Photo : CARSTAR)

C’est la distraction au volant qui aura tristement volé la vedette de cette tournée québécoise. Comme l’explique le champion international — qui enseigne présentement la conduite automobile à sa fille de 19 ans —, cette tare a pris la place de l’alcool au volant pour se glisser au deuxième rang dans les causes d’accidents sur les routes, après la vitesse.

« Les jeunes ont le réflexe de prendre leur cellulaire, c’est devenu presque instinctif et incontrôlable, souligne-t-il. Le tableau de bord d’un véhicule est aussi devenu un véritable ordinateur, les distractions sont partout aujourd’hui. »

Les carrossiers aux premières loges

Comme l’indiquait Yves Robichaud, directeur du Québec chez CARSTAR en présentation de l’événement, les carrossiers sont en bonne position pour témoigner des désastres provoqués par la distraction au volant.

Selon la SAAQ, de 2012 à 2016, 32,9 % des collisions mortelles et 41,7 % des collisions entraînant des blessures graves au Canada ont été liées à la distraction au volant.

C’est dans cette optique de CARSTAR a approché Patrick Carpentier pour passer son message aux Canadiens, à commencer par le Québec.

« Chez CARSTAR, nous sommes témoins de l’impact de la distraction au volant lorsque nous réparons des véhicules, souligne M. Robichaud. Nous désirons faire tout ce que nous pouvons pour aider les conducteurs à rouler en toute sécurité sur les routes. Nous sommes déterminés à éduquer les conducteurs sur les dangers de la distraction au volant et à les aider à les réduire. »

La vitesse, toujours première

La vitesse est toujours la principale cause de décès sur les routes du Québec. En 2017, elle est responsable d’une collision mortelle sur trois.

« Si comme moi vous aimez la vitesse et voulez tester vos performances sur la route, votre meilleure option reste les pistes de course, martèle Patrick Carpentier. Ces lieux sont aujourd’hui accessibles en grand nombre, et sont beaucoup plus abordables et surtout sécuritaires que la route. Ne mettez pas votre vie et celles des autres automobilistes en danger ».

Solliciter l’industrie

En ce qui concerne le pilote père de famille, l’industrie devrait poursuivre les efforts entourant les technologies de conduite assistée, pour responsabiliser et protéger les conducteurs d’eux-mêmes. « Pourquoi ne pas faire en sorte de bloquer les données des cellulaires quand la voiture est en marche  ? suggère-t-il. Il serait alors impossible de texter, d’aller consulter Instagram, etc. ».

« On voit de plus en plus d’automobilistes dévier de lignes droites sur l’autoroute ! », ironise le pilote qui a été témoin d’un événement du genre à son retour de Québec, où il participait à l’une des deux journées de formation prévues au programme.

« Le meilleur truc pour améliorer la sécurité au volant ? Regardez en avant ! résume-t-il. Planifiez vos déplacements et lorsque la voiture est en marche, ne faites qu’une chose : conduire. »

Catégories : Carrosserie
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X