fbpx

Les directives varient

Autant les métaux et les alliages se multiplient, autant les directives générales ne tiennent plus.

Lorsque les véhicules n’étaient faits que d’acier doux, de pièces simples et de moins de renforts, quelques grandes règles de sectionnement suffisaient.

En 2017, il est impossible de procéder à une réparation structurelle sans vérifier si le constructeur a émis des directives précises.

Fonction des matériaux

Certains interdisent carrément de sectionner ; d’autres permettent de le faire à condition de procéder comme ils l’indiquent, incluant les types de joints. Leurs directives sont fonction des caractéristiques des matériaux qu’ils ont choisis, et n’ont rien à voir avec votre compétence.

Elles visent non pas votre savoir-faire, mais ce dont il y a lieu de tenir compte afin que la structure résiste comme prévu dans le cas d’une nouvelle collision.

Chrysler, GM, Toyota

Ainsi, chez Chrysler, on spécifie que les panneaux structuraux doivent être posés dans leur intégralité, sauf si une procédure est signalée en certains cas. Le constructeur souligne qu’il est alors aussi important de la respecter afin de ne pas affecter la structure que d’installer de bonnes pièces de remplacement.

Sauf exception, les procédures de sectionnement ne s’appliquent qu’aux joints d’origine de l’acier de 600 MPa ou moins, comme c’est le cas chez GM et Toyota.

Hyundai et Kia

Hyundai et Kia n’ont cependant aucune recommandation à ce titre, bien que leurs véhicules soient construits avec le même acier à haute résistance et les mêmes pièces laminées faites sur mesure.

Par conséquent, la meilleure façon d’éviter que les pièces se déforment autrement que de la manière prévue par les ingénieurs, est toujours de les remplacer aux joints d’origine.

Le Pacifica 2017

Il faut noter que le renfort de 1300 MPa de l’arceau des portières avant du Chrysler Pacifica 2017, fait d’acier UHSS, ne peut être remplacé qu’intégralement.

Par contre, le longeron inférieur avant peut être sectionné en un point précis, suivant la technique FCA de soudage de joints bout à bout avec manchon arrière d’un demi-pouce.

Volvo XC90 2016

Malgré l’augmentation de l’utilisation de l’acier UHSS estampé à chaud sur la nouvelle structure de Volvo, ce constructeur a aussi des procédures de sectionnement.

Sur son modèle XC90 2016, le premier à structure renforcée à l’acier à ultra haute résistance, les renforts des piliers A, B et C sont sectionnables, ainsi que ceux des panneaux de bas de caisse.

Chez Volvo, qui a été parmi les premiers constructeurs à adopter l’acier au bore, les aciers UHSS estampés à chaud sont utilisés de longue date.

Vérifier d’abord

Dès qu’il est question de sectionnement, la moindre procédure inappropriée risquant d’affaiblir la structure, la première chose à faire est donc de vérifier ce que le constructeur autorise ou non.

Catégories : Carrosserie

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

septembre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

Nos partenaires

Menu
X