fbpx

Mitchell : rapport de second trimestre de l’industrie

Autosphere » Carrosserie » Mitchell : rapport de second trimestre de l’industrie

Mitchell, fournisseur de technologies, de connectivité et d’information dans les domaines de l’assurances de dommage et de la réparation de carrosserie, a lancé son rapport des tendances de l’industrie, le Industry Trends Report (ITR) pour le second trimestre de 2017.

Dans cette édition, les dirigeants de Mitchell posent un regard sur la façon dont l’intelligence artificielle est employée dans l’industrie des réclamations de biens et dommages, sur l’utilisation d’outils de balayage pour les réparations complexes de carrosserie et sur la façon dont une stratégie optimisée de réseau de fournisseurs peut aider le travailleur dans ses étapes de compensation.

Une proportion estimée de 85 % des dirigeants en assurance prévoit des investissements significatifs dans l’intelligence artificielle au cours des trois prochaines années, selon une récente étude de Accenture.

Ainsi, l’intelligence artificielle se préparerait à modifier grandement l’industrie de l’assurance, et ce, sur plusieurs plans, incluant une rationalisation des processus d’assurance, une réduction de la fraude et des résultats améliorés tant pour le prestataire que pour l’assureur.

Mitchell affirme que ses dirigeants partagent une même vision par rapport à l’intelligence artificielle dans l’industrie des réclamations de biens et dommages, pour ce qui est des zones de la vision par ordinateur, de l’apprentissage automatique et du traitement du langage naturel.

Dans cette édition du second trimestre de l’ITR, l’accent est mis sur les capteurs et les systèmes électroniques.

Les réparations de carrosserie concernaient traditionnellement des panneaux de métal, des phares et des remplacements de pare-chocs. Maintenant, ces réparations sont de plus en plus centrées sur des composants sophistiqués et des modules électroniques.

Les carrossiers d’aujourd’hui doivent être prêts à réparer un ordinateur sur quatre roues. Par la complexité de ces systèmes, les outils de balayage électronique sont utiles pour déterminer lesquels de ces systèmes doivent être redémarrés ou recalibrés. Présentement, il s’offre quatre options au réparateur pour scanner un véhicule avant et après la réparation, pour s’assurer du bon fonctionnement des systèmes :

  • Apporter la voiture au concessionnaire ;
  • Appeler un fournisseur de services mobiles ;
  • Utiliser un outil de réparation voué au marché secondaire, pour faire les réparations à l’atelier ;
  • Employer un service à distance pour se connecter à l’outil d’équipement original via internet.

 

Catégories : Carrosserie

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

15sepToute la journée01décProgramme CCAM-NADA : CALENDRIER DES FORMATIONS

13oct5:00 pm7:00 pmInauguration officielle de son nouveau local de L’École de L’Automobile

21octToute la journée23Congrès AMVOQ 2022

28octToute la journéeLe Congrès de la CCPQ le 28 octobre à Québec

novembre

03nov12:00 pm6:00 pm43e congrès de l'APEEMQ

09nov1:30 pm2:30 pmWebinaire sur l’entreposage de batteries lithium-ionPrésenté par Propulsion Québec

16nov5:30 pm11:00 pmLa Corporation Mobilis célèbre son 100e anniversaire

X