fbpx

Les certifications des constructeurs : La machine est en marche

Autosphere » Carrosserie » Les certifications des constructeurs : La machine est en marche

On ne peut arrêter le progrès. Aux formations I-CAR s’ajoutent désormais les exigences des constructeurs.

Qu’on le veuille ou non, qu’on le souhaite ou non, l’ère est à la certification. À la spécialisation en une marque ou en une famille de marques.

Être au sommet du professionnalisme est une chose. Savoir et pouvoir tout faire en est une autre. Le premier va de soi ; quant au second, il est hélas devenu une utopie.

Une complexité accrue

On sait tous que les réparations sont devenues au fil des années aussi complexes qu’elles étaient autrefois fort simples. Tout diffère, ou presque, selon les modèles et les années. L’extrême souci de l’allègement des véhicules et l’ajout de divers systèmes de contrôle et de sécurité reliés à des modules et des ordinateurs ont même transformé certaines tâches en casse-tête.

Si le non-initié ne le voit guère, chacun de vous sait évidemment qu’il est devenu très risqué de toucher à un véhicule qui ne nous est que peu ou pas familier, même s’il ne s’agit que du démontage.

Rien à l’aveuglette

Quant aux pièces structurelles, autrefois composées d’un même acier, il n’est plus question de les remplacer sans savoir de quel type de métaux elles sont faites, et avoir l’équipement approprié. De plus, pour les traiter, les années de pratique ne suffisent pas, puisque les nouveaux matériaux fort coûteux, dont les amalgames, réagissent très différemment à la chaleur et à la tension.

Autre aspect : la configuration, la fragilité ou le montage même de pièces de carrosserie rendent le démontage ou le redressage difficile ou impossible à effectuer sans l’équipement nécessaire.

L’équipement spécial

En tenant compte du nombre astronomique de modèles et des dizaines d’arrivages annuels réservant chaque fois quelque surprise obligeant à s’y arrêter avant d’agir, le défi est énorme.

Il l’est d’ailleurs d’autant que l’outillage spécialisé se multiplie au fur et à mesure que les ingénieurs et les dessinateurs en modifient et en raffinent la construction.

La situation est telle, d’ailleurs, que nombre d’outils à main et d’adaptateurs sont spécifiquement conçus pour un seul modèle, même s’ils sont fabriqués en fort petit nombre.

Les grands moyens

Il n’est donc pas surprenant que les constructeurs veuillent s’assurer que leurs véhicules sont réparés selon leurs normes, en fonction de leurs garanties, de la sécurité et de la satisfaction de la clientèle.

Aux programmes de formation établis depuis de nombreuses années, ils ajoutent une certification propre à chacun d’eux, mais fondée sur des exigences communes.

Les ateliers admissibles doivent avoir la certification I-CAR Or et posséder l’équipement qu’ils prescrivent, dont celui de redressage et de soudage des aciers et de l’aluminium. Au fait, au Québec, seulement trois ateliers ont présentement la certification I-CAR Or.

Catégories : Carrosserie

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X